Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

passion pour la littérature

passion pour la littérature

Passionnée de littérature, je souhaite faire partager avec le plus grand nombre d'entre vous ma passion ainsi que les textes et roman que j'écris. Bonne visite et bonne lecture à vous.


Actualité

Publié par Céline MONMON sur 28 Avril 2015, 12:49pm

Actualité

Un homme est mort ce matin. C’est l’information qui est diffusée ce jour-là. On en parle soit parce que c’est une personne connue, soit parce qu’il s’agit d’une personne de pouvoir, soit parce que l’accident était horrible qu’il marquera les esprits pendant un moment.

Un homme est mort ce matin. C’est tragique. Mais des milliers de personnes sont morts hier, la semaine précédente, le mois dernier et l’année passée. Avons-nous accordé un œil sur chacun d’entre eux ? Bien évidement que non. Comment le pourrait-on ? Imaginez si on devait parler de chaque mort, on ne s’en sortira plus. C’est ça votre réponse ? Certains événements sont plus propices à notre attention ? La misère sur terre on dit que tout le monde en a conscience, mais je n’en suis plus très certaine. Comment pouvons-nous avoir une opinion sur un sujet qu’indéniablement on ne maitrise pas ? Nous n’y faisons pas face, nos yeux sont fermés sur notre monde ou il pleut de la nourriture et où l’eau pousse de la terre.

Un homme est mort ce matin. C’était un homme simple, avec une vie banale, une femme et des enfants. Une mort à cause d’un foutu malaise. Il avait un travail et vivait paisiblement dans son petit pavillon. Vous imaginez ça en une de couverture où a la présentation d’un JT ? Pas moi. Et pas parce que je ne le veux pas, mais parce que ça n’intéresse pas. Je trouve cela bien dommage que ça n’intéresse pas, l’actualité c’est aussi le quotidien. Et d’ailleurs le quotidien ne se résume pas «  tragique ». Parler des bonnes choses c’est aussi important. Allumer sa radio, sa télé, pour toujours entendre la dernière information gravissime qui vient d’arriver ne m’intéresse pas. Et j’espère ne pas être la seule.

Mais, parce qu’il y a toujours un mais, je dois bien avouer que lorsqu’une chose que l’on peut qualifié «  d’horrible » se produit, je regarde, je suis intrigué, je suis effrayé par tant de haine. L’humanité est parfois tellement belle et parfois tellement absente. Comment est-ce possible ? Une question qui restera sans aucun doute longtemps sans réponse.

 

Céline Monmon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents